Passé, présent, future de l’atelier électrique

Ce qu’a été, ce que fut et ce que devient la “Grande Halle”, de son passé métallurgique (80 ans) au tiers-lieux actuel, en passant par son état alternatif (25 ans).


Les fonctions de l’atelier électrique de la SMN

Texte



25 ans d’activités semi-clandestines

Après le démantèlement du complexe industriel en 1993, l’énorme bâtiment subsiste mais est laissé à l’abandon, comme les deux tours réfrigérantes (la plus petite a été détruite au bout de dix ans), les deux postes de garde et quelques vestiges ça et là.

Très vite, toutes sortes d’activités clandestines s’y organiseront jusqu’à la l’ouverture du chantier de sa réhabilitation en 2018. Ils sera successivement ou simultanément squat, support d’expression d’artistes en tous genre (graffeurs en particuliers, lieu de performances artistiques, de tournages, de trafics divers et variés, terrains de jeux de rôle ou de paint ball, terrain d’exploration à sensations forte (bien avant la mode de l’urbex), objet d’inspiration pour architectes, photographe, urbanistes. Etc.


Réhabilitation en tiers-lieux

En 2019, est inauguré le WIP, espace de co-working et d’événementiels.